Syndicat national des pépiniéristes de plants Truffiers certifiés

 

La Mycorhize                  

 
Ref : P. Sourzat, décembre 2002 – Guide pratique de la Trufficulture (p10-11)
 
La mycorhize est un organe mixte composé à la fois du mycélium de la truffe et de la racine de l’arbre sur lequel elle est présente en milliers d’exemplaires selon sa taille et son âge.
Le mycélium qui forme un manteau autour de la racine donne à la mycorhize à l’état jeune, cette forme de petite massue facile à observer à l’aide d’une loupe. La mycorhize mesure entre 1 et 2 mm de longueur et se forme sur les terminaisons (apex) des racines courtes ou secondaires des arbres hôtes. La couleur de la mycorhize du Tuber melanosporum évolue au cours du temps du beige clair au noir en passant par le marron brunâtre.
 
La mycorhize est caractérisée par 3 rôles :
-          conservation du mycélium pendant la saison froide
-          propagation du mycélium dès le réchauffement printanier et pendant une grande partie de l’année ; le mycélium originaire du manteau de la mycorhize envahit le sol et contribue en principe à la fructification des truffes.
-          échanges alimentaires entre le mycélium, l’arbre et le sol.
 
Les plants mycorhizés destinés à être plantés et fabriqués par les pépiniéristes soumis au contrôle de l’INRA ou du Ctifl ne sont normalement porteurs que de mycorhizes de l’espèce de truffe avec laquelle ils ont inoculés.
.
mychorize